trends & subculturesmercredi 26 janvier 2022

Une ville, un style : Séoul

Partager

RÉDACTION : HOLLY MARGERRISON

TRADUCTION : CHLOÉ STRECK

Séoul est une ville en mutation constante, où se mêlent harmonieusement l'ancien et le moderne. La métropole sud-coréenne est une destination faite de contrastes, où la nouvelle et l'ancienne génération vit côte à côte, dans un décor oscillant entre tours ultra-modernes, architecture insolite et espaces verts buccoliques.

 

Il n'est donc pas surprenant que la mode de la métropole soit le reflet du dynamisme de ses habitant·es. Alors que les maisons de renom, de Balenciaga à Gucci, s'y faisait une place au soleil (initiallement (im)portées par les groupes de K-pop), parallèlement, des talents locaux comme Gentle Monster et AMBUSH élaboraient des stratégies novatrices pour se forger une nouvelle identité. Grâce à des innovations axées sur l'intelligence artificielle, la machine et le Web, la Corée du Sud repense le commerce du prêt-à-porter traditionnel lui garantissant un avenir plein d'effervescence.

 

Devenu un phénomène culturel à part entière, Séoul connaît un essor considérable dans les domaines de la mode, de la musique et de la beauté. Caractérisé·es par leur style racé et épuré, les Séoulites évoluent dans une ville qui aime l'inconnu, faisant d'eux de véritables experts pour adapter leur garde-robe à l'environnement dans lequel ils se trouvent.

 

C'est depuis la ville en perpétuel mouvement qu'Ines Kim nous parle de ses designers préférés, de l'influence que Séoul a sur son style et de la façon dont son expérience personnelle, en tant que docteur·e et créateur·ice de contenu, reflète les différentes facettes de la ville. 

Ines Kim (alias Chili) (@chili_k) (iel)

Docteur·e en médecine coréenne et créateur·ice de contenu, basé·e à Séoul. Iel porte une veste et un pantalon ample Low classic, des bottines Tabi Maison Margiela et un sac cabas KHAITE

 

Parlez-nous des pièces FARFETCH que vous portez et de ce qui vous plaît à propos de cette marque.

Je porte un tailleur marron Low Classic, une marque emblématique basée à Séoul. Chaque saison, le label présente des looks raffinés avec des designs simples mais classiques, des silhouettes élégantes et des détails décalés. La teinte de ce tailleur lui insuffle une touche épurée, tandis que la matière épaisse incarne la quintessence du style féminin de Séoul.

 

Comment définiriez-vous le style de Séoul ? Dans quelle mesure la ville influe-t-elle sur votre style personnel ?

La plupart des Séoulites sont actifs et perspicaces. Ils saisissent et suivent rapidement les tendances, et il en va de même pour la mode et la beauté. Vous pouvez facilement voir ce qui est à la mode en observant leurs tenues. Et tout en appréciant les belles choses, ils sont également méticuleux. Qu'il s'agisse de streetwear contemporain ou de tenues de designers, ils savent soigner leur style et comprennent parfaitement quelle attitude adopter en société selon le moment, l'endroit et l'occasion.

 

Bien qu'il existe des stéréotypes négatifs selon lesquels les Coréens se soucient trop du regard des autres, je trouve cette attitude plutôt fascinante car elle signifie qu'ils essaient toujours de comprendre la situation et l'endroit dans lequel ils se trouvent lorsqu'ils choisissent une tenue, afin de profiter de l'atmosphère de manière appropriée.

 

Qu'aimez-vous le plus dans la vie à Séoul ?

Séoul est une ville dans laquelle se reflète toute son histoire, et les Séoulites se sont appropriés ces marques du temps. Ils consomment des vins naturels et écoutent les dernières sorties musicales dans un bâtiment commercial désuet, où s'harmonisent les lumières et les chaises de designers. Puis ils se souviennent de ce passé chargé d'histoire en se promenant dans des lieux historiques paisibles, comme le sanctuaire de Jongmyo et les anciens palais.

 

Le palais Deoksugung (où le shooting a eu lieu) est l'un de ces endroits. Son célèbre Stonewall Walkway, l'une des promenades les plus populaires auprès des habitants, est un lieu où l'on peut voir les feuilles tomber en automne. Mais surtout, on y trouve d'incroyables bâtiments que les Séoulites adorent.

 

Où allez-vous habituellement faire les boutiques ?

Ces dernières années, de grands magasins de designers ont vu le jour à Séoul. Je favorise ces endroits pour faire mon shopping plutôt que les centres commerciaux, car en plus d'y voir plus de variété, j'apprécie également le fait que chaque enseigne reflète la philosophie de la maison. Je m'inspire de ces architectures de renommée internationale qui sont conçues pour s'aligner sur l'héritage de chaque marque. Parmi les ouvertures récentes, on peut citer notamment Gucci, le Dolce & Gabbana de l'architecte Jean Nouvel, Louis Vuitton de Frank Gary, l'élégante Maison Dior de Christian de Portzamparc et le CHANEL de Peter Marino, qui est aménagé de façon à rappeler l'appartement de Gabrielle Chanel. 

 

J'aime faire du shopping dans des boutiques très prisées comme l10 Corso Como Seoul, BOONTHESHOP et l'ADEKUVER. J’ai un faible également pour les boutiques pre-owned comme SELVAGE PROJECT, où je peux ressentir le point de vue authentique du directeur artistique et sa passion pour la marque. 

Quels sont les éléments de base d'une garde-robe typique de Séoul en fonction des saisons ?

Bien que les quatre saisons à Séoul ne soient plus aussi distinctes qu'avant, vous pouvez tout de même les apprécier. Au printemps, je recommande le joli cardigan coloré d'Alessandra Rich, idéal pour un pique-nique au parc Hangang ou au parc Yongsan, et plutôt les robes légères de Cecilie Bahnsen pour un été humide. Enfin, la superposition étant essentielle entre les saisons de nos jours, le trench-coat décontracté signé Lemaire est une pièce indispensable en automne. 

 

Pour le travail, faire la fête et les célébrations en tout genre, j'opterais plutôt pour une pièce polyvalente à porter de la fin de l'automne jusqu'à la période des fêtes comme ce remarquable manteau tailleur en cachemire de Jil Sander, qui peut être porté non seulement au bureau mais aussi en soirée.

 

Quelle est votre saison préférée pour vous habiller à Séoul et pourquoi ?

L'automne est ma saison préférée car elle est caractéristique de la ville. Les Séoulites débordent de contrastes et adoptent également cette dualité dans leur style.

 

À Séoul, la nature et la ville coexiste. L'automne reste la saison où le paysage est le plus beau. Je préfère les pièces d'automne/hiver, et notamment les maillesépaisses, les jupes en cuir et les trench.

 

Qu'est-ce qui vous motive à exercer deux métiers complètement différents, celui de médecin et de créateur·ice de contenu ? Votre style change-t-til change lorsque vous les exercez ?

En réalité, la plus grande motivation réside dans le fait qu'ils n'ont rien en commun. Je n'aurais pas pu apprécier la mode de manière aussi légère et passionnante si les deux domaines n'étaient pas complètement différents. 

 

Dans l'exercice de la médecine, je préfère nettement un style classique et formel comme les mailles Totême et les pantalons JOSEPH. De plus, le métier de docteur en médecine coréenne en lui-même renvoie une image conservatrice.

 

En tant que créateur·ice de contenu, j'ai tendance à opter pour des designs audacieux, des pièces tendance et des palettes de couleurs variées : d'un body Magda Butrym à des hauts raccourcis en maille signés Jacquemus et des bottes CHANEL. Ce sont des styles clairement différents, mais je pense que les deux reflètent bien mon identité.

 

Ne perdez pas le fil

Abonnez-vous pour recevoir des promotions, des sélections personnalisées, des mises à jour de stock et plus, directement dans votre boîte e-mail.

Mises à jour via :

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des offres marketing par e-mail et/ou SMS et reconnaissez avoir lu notre Politique de confidentialité. Désabonnez-vous à tout moment au bas de nos e-mails ou en répondant STOP à l'un de nos SMS.

8690430 7565605 5899525 6264704 7955324 seotmstmp deskdev