Loading...

Loading...

Loading...

Faites votre choix entre Femme et Homme pour acheter

Choisissez un genre pour acheter

Jean Seberg: le Chic Indémodable

Actrice-égérie, elle tourne auprès des plus grands, dont Jean-Paul Belmondo, dans des films d’auteur devenus cultes. Éperdument amoureuse, tourmentée et fragile, la jeune actrice aux airs de poupée naïve est aujourd'hui un emblème de la New Wave.

 

Comment son style est-il interprété aujourd’hui ? Pourquoi l’inconscient collectif se souvient-il d’elle comme d’une icône ? Retour sur la vie tumultueuse d'une jeune femme à l'élégance rare.

Un look mythique des années 1960 à nos jours

 

Adepte de la marinière bretonne et du béret français, Jean Seberg et son joli minois séduisent la France bien après son départ. De son style androgyne parfaitement innocent, on retient la simplicité et l’élégance. Alliant avec goût le vestiaire masculin à une allure de ville, elle opte pour les classiques qu’elle s’approprie avec aisance. Sa coupe garçonne et son sourire résument le style Seberg.

 

À mi-chemin entre la jeune fille fragile et l’élégante tourmentée, elle est adepte d’un minimalisme aux finitions discrètes. Figure de son époque et emblème d’aujourd’hui, Jean Seberg a fait du look boyish un phénomène de société. Bien qu’il semble aujourd'hui renouvelé sur les catwalks, le look masculin-féminin de nos jours a tout à envier à l'actrice de la New Wave. À l’instar d’une Marilyn ou d’une Audrey, Jean est devenu l’image du style garçonne, telle l’incontournable Coco Chanel quelques décennies avant elle.

 

Une égérie engagée

 

Si Jean Seberg est célèbre pour son look et ses rôles dans À bout de souffle ou Bonjour Tristesse, elle ne l’est pas moins pour son engagement pour les droits civils en Amérique. Défendant la communauté noire dès l’âge de 14 ans, elle adhère à la NAACP (National Association for the Advancement of Coloured People) et prône activement les droits politiques et civils des communautés africaines et indiennes en Amérique. En désaccord avec les positions parfois radicales de son pays à l’époque, elle fuit à Paris où elle vivra plusieurs idylles.

 

Surveillée par le FBI, tourmentée et traquée, la jeune femme a souvent perdu pied. Au cœur de tumultueuses liaisons, de plusieurs divorces et d’attaques personnelles, Jean Seberg est une âme écorchée. À sa disparition en septembre 1979, la police hésite entre suicide et crime. Son mari, Romain Gary, fera rouvrir l’affaire pour finalement découvrir une mort par overdose. Excessive dans son comportement bien plus que dans son look, la jolie Jean s’est éteinte à l’aube de ses 41 ans.

 

Les indispensables du look Seberg

 

Si la mode d’aujourd’hui, minimaliste à l'extrême chez les jeunes parisiennes, devait s’inspirer d’une icône, ce serait sans doute Seberg. Maîtrisant les basiques à la perfection, sachant les mixer avec classe, elle rend à la marinière son chic intemporel.

 

Ses jeans taille haute et ses tops côtelés pourraient avoir inspiré Jil Sander ou Armani. Sa coupe à la garçonne, elle, continue d’inspirer Michelle Williams, Anne Hathaway ou Emma Watson. Un look plus que jamais dans l’air du temps, qui fait encore des émules. Lorsqu’elle ne porte pas la rayure bretonne, Jean jette son dévolu sur une chemise nouée, habillant ainsi un t-shirt en coton ou un maillot une pièce. Célèbre pour ses looks de plage rétro, elle rappelle les modèles pensés par Onia.

 

Aux côtés de ces favoris, Seberg affectionne également les imprimés classiques. Ainsi, un carreau fenêtre transforme un pantalon, tandis qu’un vichy dynamise un ensemble. Côté chaussures, l’artiste préfère les mocassins aux escarpins mais ne chausse ces derniers que lorsque l’occasion le permet. Pour accompagner ses tenues de bal, comme ses robes de gala, Jean opte volontiers pour un escarpin simple. Noire, gold ou poudrée, la chaussure minimale est la touche chic de la divine actrice.

 

Si le temps passe, les essentiels, eux, restent. Maîtrisant la justesse d’une tenue aussi bien qu'un discours devant une assemblée, Jean Seberg demeure l’icône d’un minimalisme intemporel. Au-delà de ses frasques bien connues, la jeune Seberg est le visage d’une jeunesse consternée face à l’injustice de l’après-guerre. Ouvrant la voie à un militantisme engagé, elle est pour de nombreux activistes un modèle à part entière. Revêtant comme personne les basiques qui nous séduisent encore aujourd’hui, elle continue d’inspirer les créateurs comme les célèbres Américaines. Plus que jamais au goût du jour, à l'heure où la mode revisite les années 1960, elle est de celles qui prouvent que le style ne se démode pas.

jean seberg en marinière