Loading...

Loading...

Loading...

Faites votre choix entre Femme et Homme pour acheter

Choisissez un genre pour acheter

Bienvenue sur Farfetch connectez-vous ou créez en compte
 

 

À la rencontre du rappeur qui donne une voix aux Etats-Unis et qui s’habille avec autorité

 

Rédaction : Hollie Moat
Photographie : Robbie Fimmano
Stylisme : Tony Cook
Traduction : Julie Hontarrede

 

La sélection

 

“Soyez passionnés. Croyez en vous-même.” Un conseil judicieux de Joey Bada$$, qui parle d’expérience. La vie du jeune prodige, de son vrai nom Jo-Vaughn Virginie Scott, rappeur, acteur et touche-à-tout a en effet l’air passionnante. Héros de la scène hip-hop depuis son premier album intitulé B4.DA.$$, sorti en 2015, ce natif de Brooklyn a attiré, au cours des deux dernières années, plus d’un million de followers Instagram, a participé à une campagne publicitaire Calvin Klein et a fait une apparition dans Mr. Robot, série récompensée aux Emmys, avec un rôle spécialement écrit pour lui. D’autre part, son deuxième album promet déjà de devenir un classique qui va changer la donne.

 

 

Veste en denim Walter Vintage chez House of Liza, sweat Satisfy chez Mini, jean Alexander McQueen chez Minetti et col amovible J.W.Anderson chez Browns.

 

 

Tout aussi nostalgique qu’agressif, All-Amerikkkan Badas$$, sorti plus tôt cette année, fait l’analyse de la politique et des problèmes de l’Amérique contemporaine tout en mélangeant les genres musicaux. Entre mots inspirants et morceaux efficaces, au cours de notre interview autour de son approche de l’album, il nous a également montré comment porter avec style les tendances de la saison ...

 

ALL-AMERIKKKAN BADA$$ est clairement un album dans l’ère du temps ...
“C’est un album qui tombe à point nommé, mais qui est également intemporel. Nina Simone a dit, il me semble “La beauté du métier d’artiste, c’est d’être capable de capturer toute une époque à travers sa musique.” Pour moi, ça ne fait aucun doute que dans une vingtaine d’années, on écoutera encore cette musique, et qu’elle sera un reflet du climat actuel. Je pense aussi que, même dans le futur, cet album aura encore des enseignements à nous offrir.”

 

 

 

 

Était-ce dans vos intentions lors de la création de cet album ?
“Oui, bien sûr, quand j’ai écrit la chanson Temptation, je savais qu’elle avait quelque chose de particulier. C’est la première chanson que je ne pouvais pas classer dans un genre spécifique, et c’était vraiment génial.”

 

Beaucoup de critiques ont remarqué que cet album est musicalement plus développé que tous les précédents, est-ce que vous êtes d’accord ?
“C’est l’un des aspects sur lequel je me suis particulièrement focalisé. Je dis souvent que ce projet m’a permis, pour la première fois, d’apprendre à créer de la musique, et quand je dis ça, je veux dire que j’ai vraiment réuni des musiciens, que je les ai dirigé et que j’ai créé un son à partir de rien. Jusque là, je sélectionnais simplement des samples tout faits qui existaient déjà et je ne faisais que poser mon rap dessus. C’était une expérience totalement différente de tout créer morceau par morceau et de voir le projet évoluer.”

“Tout ce qui se passait dans mon pays … ça me touchait personnellement. J’ai commencé à me sentir responsable, pas de ce qui arrivait, mais de la façon dont nous pouvons changer les choses. Je pense que, dans ma position c’est vraiment nécessaire, important et urgent d’élever la voix pour les gens qui ne sont pas représentés.”

 

Manteau et pull Blood Brother (bientôt disponible) et short Yeezy chez Giulio.

 

Vous avez déjà mentionné à quel point ALL-AMERIKKKAN BADA$$ est un projet à multiples facettes ... Pourriez-vous développer un peu ?
“Eh bien, si on prend l’album en surface, on voit le monde à travers les yeux d’un jeune noir-américain qui vit aux Etats-Unis. Il parle de ses problèmes, de sa confusion, et des choses dans lesquelles il est impliqué. Mais, au fur et à mesure qu’on entre dans l’album, on se rend compte qu’il ne s’adresse pas uniquement à sa communauté, mais aussi à son pays. Et si on creuse encore plus profond, il s’adresse à l’espèce humaine toute entière, parce que je pense que l’humanité ne pourra obtenir la paix ou l’égalité tant qu’une partie de la race humaine en sera privée. Si une minorité est oppressée ou limitée dans sa liberté, le progrès est impossible pour toute l’espèce humaine.”

 

 

Veste Visvim chez Browns et pantalon Lost & Found Ria Dunn chez Lost & Found.

 

 

Est-ce que, compte tenu de votre position et de votre talent, vous pensez que vous avez, en quelque sorte, la responsabilité de donner une voix aux gens qui ne sont pas assez représentés ?
“Oui, totalement. Lors de la création de ce projet, j’ai tiré mon inspiration de ce que je voyais autour de moi, dans mon pays, et ça me touchait personnellement, parce qu’il y avait beaucoup de choses liées à des policiers qui tuent des noirs-américains innocents, et ça pourrait m’arriver à moi, à mon père, à mes frères ou à mes amis. Du coup, j’ai commencé à me sentir responsable, pas de ce qui arrivait, mais de la façon dont nous pouvons changer les choses. Je pense que, dans ma position c’est vraiment nécessaire, important et urgent d’élever la voix pour les gens qui ne sont pas représentés.”

“Pas vraiment, je change souvent de style, c’est tout. Il y a des jours ou je vais avoir envie de porter des sweats pour me sentir à l’aise ... Et peut-être qu’une autre fois je serais habillé comme une rockstar, ça change souvent. Je ne suis pas vraiment la mode, je suis plutôt porté sur le style. Mes vêtements, je les porte parce que je les aime, pas pour leur marque, vous voyez ?”

 

Manteau John Lawrence Sullivan (bientôt disponible), veste Jean Paul Gaultier Vintage (portée en-dessous) chez House of Liza, t-shirt Languages chez Browns, pantalon Gucci chez Spazio Pritelli et baskets Nike chez Spazio Pritelli.

 

 

Quelle chanson de l’album est la plus inspirante ?
“Il y en a tellement ! Tout l’album est hyper inspirant! Cela dit, Temptation est probablement la chanson qui a le plus d’impact : dès les premières notes on est porté par la musique et on se sent bien, c’est une super sensation. Puis, quand on se met à écouter le message qu’elle véhicule, on se dit mon dieu, est-ce qu’il dit vraiment ça ?”

 

Est-ce que vous vous habillez d’une manière particulière pour la scène ?
“Pas vraiment, je change souvent de style, c’est tout. Il y a des jours ou je vais avoir envie de porter des sweats pour me sentir à l’aise, et d’autres j’aurai peut-être envie de porter quelque chose de plus classe parce que j’ai une réunion et que je veux avoir l’air soigné. Et peut-être qu’une autre fois je serais habillé comme une rockstar, ça change souvent. Je ne suis pas vraiment la mode, je suis plutôt porté sur le style. Mes vêtements, je les porte parce que je les aime, pas pour leur marque, vous voyez ?”

 

 

 

Pour conclure, quel est votre tenue préférée pour l’été ?
“Un short, un t-shirt vintage et une paire de Stan Smith d’Adidas. J’aime les t-shirt de groupes de rock, ou les vieux t-shirt de rap, par exemple un t-shirt vintage délavé AC/DC ou Grateful Dead.

 

ALL-AMERIKKKAN BADA$$ est dans les bacs. Joey Bada$$ est actuellement en tournée aux Etats-Unis et au Canada, et en Europe à partir d’octobre. Pour plus d’informations, cliquez ici.

 

La sélection