Loading...

Loading...

Loading...

Faites votre choix entre Femme et Homme pour acheter

Choisissez un genre pour acheter

Bienvenue sur Farfetch connectez-vous ou créez en compte
 

En exclusivité

Chirurgie esthétique

Chirurgie esthétique

 

1 légende du monde de la basket,4 paires exclusives : appel à tous les collectionneurs, les baskets de vos rêves sont par ici !

 

Rédaction : Ryan Thompson
Photographie : Nic Serpell-Rand
Traduction : Julie Hontarrede
Film by Jesus Diaz

 

La sélection

 

 

“Quand j’étais petit, j’essayais toujours de fabriquer des choses de mes propres mains, donc je pense que d’une certaine manière, j’ai toujours aimé construire et déconstruire”, dit l’innovateur, basé à Los Angeles. “J’étais le genre de gamin qui ne s’inspire pas des modèles sur les boîtes de Lego, j’essayais tout le temps de faire les choses différemment.” Au collège, Dominic a compris que sa passion de créer irait de paire avec la chose la plus importante aux yeux d’un jeune californien : les baskets. “Un jour, ma cousine m’a laissé emprunter sa paire de Jordans originales datant de 1985, mais je n’avais pas encore saisi leur symbolisme ni leur importance d’un point de vue culturel. Je les ai donc portées pour aller à l’école, et tout le monde est devenu dingue en les voyant. J’étais un enfant plutôt réservé et silencieux, et voir la réaction que ces baskets ont provoqué a été une sorte de déclic.”

 

 

 

Il se souvient du moment où la culture de la basket est devenue populaire/a explosé : “Je me suis dit : d’accord, tous mes amis ont les mêmes chaussures maintenant. Du coup, en première, j’ai bombé une paire de Air Force 1 blanches pour leur donner un imprimé camouflage puis je les ai portées à l’école. Les autres étudiants sont devenus fous. J’ai compris tout de suite qu’aucune paire de chaussures créées par quelqu’un d’autre ne pourrait me faire ressentir la sensation que j’avais eue en fabriquant quelque chose moi-même.”

 

Sur son profil LinkedIn, Dominic se définit comme cordonnier, ce qui reflète les débuts de son parcours : “Aux Etats-Unis, il n’y a jamais vraiment eu d’industrie de la chaussure comme celle du Royaume-Uni. Mon premier emploi a donc été de réparer les chaussures, comme par exemple mettre des semelle de bottines sur des Vans, ou encore réparer des bottines Red Wing. Ce n’était pas vraiment ce que je voulais faire, mais cela m’a permis d’apprendre tellement de choses sur la façon dont on déconstruit les chaussures, et de cette manière j’ai appris à mieux comprendre comment les reconstruire.”

 

 

 

 

 

Très vite, Dominic a été capable de peaufiner sa technique, et il ne lui a fallu que peu de temps avant de commencer à personnaliser des paires de baskets pour Justin Bieber ou encore Will.I.am. “Nous avons créé des chaussures pour tout le beau linge de L.A. : en-dehors des célébrités, il y a beaucoup de gens qui attachent de la valeur à un produit fait main, et qui peuvent se permettre de l’acheter. Cela dit, à mes débuts, je ne visais pas de public particulier. Je voulais juste fabriquer quelque chose de qualité supérieure à tout ce qu’on pouvait trouver sur le marché, et à ce jour, mon objectif est resté le même.”

 

 

Au Yard, dans un silence solennel, les fans de baskets personnalisent leurs paires. “C’est vraiment intéressant et amusant de voir comment les choses sont faites, commence Dominic, en particulier certaines paires qu’il y a ici ce soir. Mais ce que je préfère c’est de fabriquer, à l’instinct, en me laissant guider par mes intuitions.” Et on peut dire qu’il s’agit de bonnes intuition : en effet, l’industrie de la basket est clairement en plein développement, avec une valeur nette supérieure à 55 milliards de dollars. Du bébé qui porte des Vans aux baskets Saint Laurent d’un millionnaire âgé de 70 ans en passant par les Yeezy de Kanye West, tout le monde a suivi le mouvement. Plus récemment, Virgil Abloh, fondateur de la marque Off-White, a collaboré avec Nike sur une ligne de 10 paires classiques. “Son travail est vraiment inspirant”, déclare Dominic.”Il sait à la fois connecter et mettre en valeur son art … C’est exactement ce dont le milieu de la basket a besoin en ce moment.”

 

 

… la seule question qu’il reste à se poser est la suivant : de quoi votre collection de baskets a-t-elle besoin en ce moment ? Pour les vrais passionnés, il n’y a rien de plus unique que 4 paires uniques créées par The Shoe Surgeon pour Farfetch. D’autre part, Farfetch a la plus grande collection de baskets de luxe les plus recherchées, en provenance de plus de 560 boutiques dans le monde entier, y compris les magasins NikeLab de New York et de Chicago. Quoi de mieux pour trouver les baskets de vos rêves ?

 

 

 

Partager: