Loading...

Loading...

Loading...

Faites votre choix entre Femme et Homme pour acheter

Choisissez un genre pour acheter

Bienvenue sur Farfetch connectez-vous ou créez en compte
 

 

Rédaction : Laura Griffiths
Traduction : Julie Hontarrede

 

La sélection N.Hoolywood

 

Selon lui, “les mots ne suffiraient pas à décrire son esthétique” : le créateur Daisuke Obana préfère laisser parler ses collections … et nous prêtons une oreille attentive à N.Hoolywood. Originaire du Japon, Daisuke a longtemps été obsédé par la culture américaine, combinant les influences streetwear modernes et sa propre vision des vêtements de travail vintage, pour créer une garde-robe faite pour être portée dans la vie de tous les jours. Nous l’avons rencontré pour parler de nuits blanches, de l’aspect pratique des vêtements et de l’imprévisibilité du futur.

 

 

 

 

À propos de ses inspirations rétro

“Quand je travaillais dans un magasin vintage, je voulais créer des vêtements avec la qualité qui manque aux pièces vintage, ou créer des pièces que j’aurais aimé trouver parmi les pièces vintage. C’est de cette façon que tout a commencé.”

 

À propos de ses débuts

“J’avais environ vingt-sept ans quand j’ai déménagé à Tokyo, après avoir lancé ma marque. Avant cela, pendant trois ou quatre ans, je vivais dans ma ville natale et je faisais l’aller-retour tous les jours pour travailler de nuit. C’était clairement une bonne idée : la ville a été une vraie source d’inspiration et m’a apporté beaucoup d’opportunités.”

 

 

 

 

À propos du client N.Hoolywood

“Quand je crée, je ne viseaucun public particulier ; je tire plutôt mon inspiration du quotidien. Les gens qui portent mes vêtements sont des individus dotés d’une forte personnalité : chaque pièce devrait leur permettre de s’exprimer.”

 

 

 

 

 

 

À propos des collaborations créatives

“Nous apprécions les propositions de collaboration. C’est souvent un moyen d’exprimer nos idées et d’apporter un impact positif aux gens avec qui nous travaillons. Elles aboutissent à des créations intéressantes”.

 

À propos de l’évolution de la marque

“Souvent, mon envie de m’exprimer sur un thème est si forte que je finis par créer des “oeuvres d’art” au lieu de pièces plus portables. Nous produisons deux collections par an, mais j’ajoute toujours des petites modifications. Si je commence à en avoir assez, je me dis “c’est bon, j’arrête !” mais nous remettons toujours notre travail en question pour pouvoir évoluer et nous améliorer”.

 

À propos du futur

“Je n’en ai vraiment aucune idée !”

 

La sélection N.Hoolywood